Le Clos du Mormont

Colline calcaire, le Mormont se trouve entre la Venoge et l’Orbe, à cheval sur les communes de la Sarraz et d’Eclépens. Situé en plein milieu d’une faille géologique, le monticule s’est érigé lors de la formation de la chaîne du Jura. Fréquenté depuis le néolithique, il est le théâtre, à l’époque celtique, de cérémonies sacrées qui en faisait un mont des morts, d’où son nom. A moins que ce dernier ne vienne de more qui signifie tertre en gaulois…

Sur son coteau exposé au Sud-Est, il abrite un vignoble dont on retrouve mention en 814 déjà… A cette époque, la région dépend du couvent de Romainmôtier et fait partie de la Bourgogne transjurane.

La grande partie du vignoble est située en fin de coteau : c’est le vignoble du Château d’Eclépens. Au dessus, en haut de coteau, un petit parchet pentu et ceint de mûrs :  le Clos du Mormont, grand de 27 ares, exclusivement plantés en Pinot Noir. Le sol est constitué d’une fine couche de terre sur sous-sol de roche calcaire jaune, parfois quasiment affleurante.