Biographie

AMOUREUX DE LA NATURE, Steve Bettschen devient d’abord chimiste, puis expert en vin. Jusqu’au jour où il prend conscience que la perception intime de toute chose – y compris du vin – passe inéluctablement par la production.

Né à Lausanne, fils de Gudrun et Jean-Pierre, frère de Samantha, Steve Bettschen est d’emblée appelé par la phusis. Il collectionne les pierres, s’enthousiasme pour les oiseaux, leurs chants, se passionne pour les plantes, les champignons, la pêche, tant en rivière qu’en lac – y compris de montagne. Sa vie se développe au grand air, aussi dans le cadre du scoutisme, où il partage au gré de ses humeurs, son enchantement pour le vivant.

Prisonnier des sciences

Dès le début de sa scolarité, il songe à travailler dans le domaine de l’environnement. Son vœux le plus cher (et naïf) : devenir ingénieur forestier. Pris dans le système, il entame et suit un cursus scolaire des plus scientifiques, aboutissant au titre d’ingénieur chimiste à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL). Il effectue son travail de diplôme à la Station Fédérale de Recherches Agroscope Changins Wädenswil, sur l’analyse quantitative des stérols et acides gras contenus dans les moûts de raisin.

Au cours de ses études polytechniques, il voit progressivement son avenir se réduire au monde sec de la recherche, bien loin de ses aspirations naturelles, phusiques, pour ne pas dire alchimistes, qui le travaillent depuis le début.

Ouverture au monde du vin

Le hasard des rencontres lui permet d’effectuer, à la sortie de ses études, en 1997, un stage de vinification chez Raymond Paccot (Féchy). Il fait ensuite un stage de trois mois au Club de Amateurs de Vins Exquis (CAVE SA), lieu où il reste finalement 11 ans ! Une longue et riche période d’apprentissage du vin (ses multiples facettes, cépages, régions de production, types de vinification, etc.) et de sa vente. Son emploi lui permet de goûter près de 30’000 crus, des plus simples aux plus prestigieux. En 2003, il entre dans le Grand Jury Européen.

En route vers l’indépendance

Toujours proche des vignerons, il partage volontiers avec eux ses connaissances de professionnel de la dégustation lors de l’élaboration de leurs vins. Il en vient à épauler une certaine Marie-Thérèse Chappaz.

Doublement limité dans son approche du vin, d’une part par son rôle de goûteur et de vendeur, d’autre part par le manque de rapport à la terre qui lui est inhérent, la phusis dont il s’est inconsciemment éloigné n’a de cesse de gronder en lui. Il finit par quitter les bureaux du CAVE et risquer l’indépendance. Il s’occupe dès lors non plus seulement de critique, mais se plonge dans le monde de la production. Soutenu et aidé par de nombreux amis, Marie-Thérèse Chappaz en tête, il met la main à la pâte, prolonge le travail de la phusis et donne naissance à des vins issus d’une petite vigne acquise en 2007 à Sensine (Conthey/Sion). Non sans continuer à partager ses connaissances en matière de goût par le biais de cours de dégustation et d’écrits sur le vin.

Athlétisme

Après la pratique de plusieurs sports, dont le judo, Steve Bettschen se passionne, tout compte fait assez tard (à 18 ans), pour l’athlétisme, en particulier les concours multiples. Il pratique durant de nombreuses saisons le décathlon, où il devient champion de l’entraînement (d’hiver).

Au sein de son club de toujours, le Lausanne-Sports, il se lie d’amitié avec Michel Herren, qu’il accompagne le long de son périlleux et joyeux parcours philosophique, notamment durant l’élaboration de sa thèse de doctorat. Lors d’innombrables soirées et promenades, ils partagent leurs diverses expériences – tant pratiques que théoriques – du monde, des gens et de la vie. Ensemble, ils affinent également leurs rapports à la nature. Ensemble, ils (re)découvrent la phusis, s’ouvrent à son caractère tragi-comique et s’adonne à sa libération.

Contraint d’abandonner la compétition pour cause de blessures, il transmet depuis 2004 ses expériences (phusiques) à un groupe de jeunes athlètes qu’il entraîne au saut à la perche.

En union avec Michel Herren, il a choisi de créer ce site Internet leur permettant de partager leurs découvertes et productions phusiques : vins, textes, pensées, services, animations, et plus si affinités.