Millésime 2014

Commentaires (0)

lemillésime2014Le millésime 2014 est marqué par des conditions météorologiques exceptionnelles et l’arrivée d’un nouveau ravageur.

 

Passé un petit épisode de froid intense en début décembre 2013, l’hiver se montre doux et humide. Le débourrement de la vigne est donc comme prévu plutôt précoce. A part le mois de mai, un peu plus frais, le printemps se montre bien plus chaud que la moyenne et se conclu même sur une courte période caniculaire et très sèche qui se termine vers le 20 juin. Les repiquages souffrent et il faut les arroser au pied très régulièrement.

La fleur passe bien et promet une bonne récolte. Mais le 22 juin, un orage de grêle fait quelques dégâts au Clos du Mormont.

La météo change radicalement en juillet et en août avec de fréquentes pluies, des températures fraîches et peu d’ensoleillement. Aucun jour à plus de 30 °C au mois d’août, même en Valais !

Ces conditions favorables aux maladies cryptogamiques nécessitent une attention redoublée à la vigne. De plus, avec toute cette eau, la vigne et l’herbe continuent de pousser jusqu’à la fin de l’automne.

Le mois de septembre sec et bien ensoleillé sauve le millésime et permet une bonne maturation du raisin. Octobre est à nouveau plus humide. En début de mois, un phénomène particulier se déroule à la veille des vendanges du Clos du Mormont : le 7 octobre, le ciel ouvre ses vannes et plus de 50 litres d’eau tombent au mètre carré… De quoi précipiter la récolte !

Dernier fait marquant de ce millésime compliqué : l’arrivée d’un nouveau ravageur, la drosophile du cerisier (drosophila suzukii). Cette mouche, trouve en effet, cette année, des conditions très favorables à son développement et après avoir fait des dégâts sur les cultures de baies rouges, elle s’attaque, en quelques semaines seulement, au raisin et provoque de nombreux foyer de pourriture acide. Les cépages rouges sont les plus touchés. L’Humagne Rouge de Sensine est atteint entre 10 et 30%. Au Clos du Mormont, cette proportion est, par endroit, encore plus importante. Un tri extrêmement long et minutieux est donc de mise aux vendanges…

Ces dernières débutent le 24 septembre avec une nouvelle vigne d’Arvine sur Chamoson (dédiée à la méthode champenoise) et se terminent, le 16 octobre, avec la Durize sur Fully.

Vos commentaires