Millésime 2017

Grêle à Sensine, partie ouest

L’hiver 2016-2017 est globalement sec avec peu de pluie et encore moins de neige. Janvier est très froid au contraire de février et mars chauds et secs.

Un début avril dans la continuité provoque un débourrement très précoce : à la mi-avril, on a deux semaines d’avance sur la moyenne décennale (elle-même déjà précoce).

Les 19, 20 et 21 avril, gros épisodes de gel qui touchent principalement le Valais. Cela fait 40 ans que l’on n’avait vu un gel aussi intense. A Sensine, l’Humagne Rouge est relativement épargnée mais les Arvines sont touchées entre 30 et 50%. Heureusement que le cépage est productif : cela compensera en partie les pertes dues au gel.

Au Clos du Mormont, environ 25 % est gelé. Mais les contre-bourgeons peuvent encore sortir.

Après une semaine de répit, nouveau gel au matin du 29 avril. Cette fois-ci, le Valais passe entre les gouttes mais le Clos du Mormont est bien touché, jusqu’à 60% par endroits…

Jusqu’à mi-mai, la météo continue à être fraîche, un peu humide. La croissance n’a pas vraiment repris depuis les épisodes de gel. Dès les 14-15, les températures remontent et le soleil arrive.

Dès les environs du 20, on se croit en plein été : beau, chaud et sec. Très sec même… Et ce, jusqu’à début juin.

A ce moment arrivent quelques pluies mais jamais en de grosses quantités. Par ailleurs, la chaleur est toujours aussi présente avec des épisodes caniculaires avant la fin du mois. Le stress hydrique commence à marquer certaines vignes (au Clos du Mormont notamment).

Dès le 27 juin, changement de météo avec de la pluie et un bon rafraîchissement.

Les premiers jours de juillet voient à nouveau une période caniculaire qui s’arrête le 8 avec un orage de grêle sur la Sarraz. Le jardin est bien touché mais les vignes s’en sortent mieux car probablement pas tout à fait sur la trajectoire de l’orage. Du plus, les petits grêlons tombent avec beaucoup d’eau, ce qui limite les dégâts (on est alors au stade « petit pois »).

La vigne commence à beaucoup marquer le sec et heureusement, des pluies (orageuses) arrivent dès le 21 juillet. S’ensuit une période relativement instable.

 

Gros orage de grêle sur Sensine le 1eraoût, ce qui est très rare en Valais. La vigne se situe en marge de l’orage et les dégâts ne sont pas uniformes. De presque 100% sur la partie ouest à moins de 25% sur la partie est… Une période caniculaire suit ensuite pendant une semaine environ. Cela permet de sécher les plaies et d’empêcher les maladies de s’y installer.

La seconde semaine d’août est pluvieuse et fraîche : de l’or liquide pour des vignes parfois en réel stress hydrique…

A partie de la mi-août, temps instable. Puis de nouveau une période de beau et chaud (presque 30 °C) puis le temps devient à nouveau plus frais et moins stable dès le 24 août avec un peu d’eau qui est vraiment la bienvenue.

Les vendanges commencent avec le Gamay de Martigny le 7 septembre et se terminent le 5 octobre avec un Chasselas en provenance du Dézaley.

 

Au final, 2017 aura été une année de tous les extrêmes, avec des épisodes climatiques d’une rare violence (gel et grêle) et une sécheresse marquée. Les vendanges sont précoces et peu abondantes.