Millésime 2020

Vigne de Durize complantée en Chasselas

L’hiver 2019-2020 est très doux, plutôt humide. Le mois de mars est chaud et sec et avril débute sur une semaine estivale (plus de 20°C la journée).

 

Tout le mois d’avril est chaud et sec. A la mi-avril, quelques orages éclatent mais la situation reste très sèche jusqu’à la toute fin du mois. La première quinzaine de mai voit le retour des Saints de Glace avec pas mal de froid mais heureusement sans gel. A la fin mai, on a toujours environ 2 semaines d’avance par rapport à 2019.

 

Le mois de juin est assez pluvieux et moyennement chaud. Cela provoque de la coulure et du millerandage qui au final sera synonyme d’une récolte peu abondante. Fin juin et début juillet, retour du beau et du chaud (avec plus de 30 °C certains jours).

 

Le mois de juillet est plutôt changeant, moins chaud qu’en 2018 ou 2019 avec cependant un petit épisode caniculaire à la fin du mois. Les conditions sont sèches, surtout au Mormont où la vigne marque le coup dès fin juillet. Les petites pluies du 1er août sont bienvenues.

 

Août est chaud avec une première moitié marquée par une vague de chaleur assez longue sans être extrême. Toujours peu de précipitations (les vignes souffrent par endroit) et les orages sont très localisés et tournent autour des vignes sans s’y arrêter. Belle pluie et sérieux refroidissement à la fin août.

 

Les vendanges commencent le 10 septembre avec l’Arvine destinée au vin mousseux. Au début, il y a beaucoup de soleil et les journées sont chaudes. Le temps change vers le 20 septembre avec l’arrivée de nombreuses pluies et du froid qui perturbent la fin des vendanges. Ces dernières se terminent le 9 octobre avec la Marsanne et une nouvelle vigne de Durize.