Arvine Extra-Brut II

Commentaires (0)

PHUSIS 3.1.2

 

Arvine Extra-Brut

 

Cépage Petite Arvine

Millésime 2009

Température de service 8 à 10 °C

Longévité 2012-2014

Notes de dégustation

Robe jaune clair à reflets verts. Au nez, les familles empyreumatiques et fruitées s’entremêlent : notes de noisette grillée, de torréfaction, de fruits exotiques sur fin filigrane de miel de châtaignier et de feuille verte. Bouche franche en attaque, sur une bulle délicate, qui soutient bien le vin sans pour autant rester longtemps en bouche. Cela accentue la sensation de vin plus que d’effervescent sur la finale, par ailleurs marquée par une fine amertume et des nuances rappelant le grapefruit et le citron confit (septembre 2012).

Suggestions de consommation

Apéritif. Poêlée de tricholomes de la Saint-Georges. Banquette de lotte aux morilles.

Prix 35.- / bt (épuisé)

Nbre de bouteilles 268

 

A la vigne

La parcelle d’Arvine plantée en 1997 est encore vigoureuse et donne, en 2009, une vendange assez abondante. Dans ce millésime à l’état sanitaire quasi parfait, la récolte se fait précocement (le 3 octobre), en tout début de maturité.

 

A la cave

Au pressoir, les têtes et queues de pressurage sont soigneusement séparées, distillées et élevées sous bois (rendez-vous dans quelques années pour la dégustation de cette eau-de-vie d’Arvine…).

Seul le cœur de la pressée est destiné à la méthode champenoise.

La vinification se déroule en cuve (fermentations alcoolique et malolactique) et l’élevage se poursuit jusqu’à ce que le vin soit stable, au début du printemps 2010.

A partir de ce moment, s’opère la magie de la prise de mousse selon la méthode champenoise.

Après une année sur lattes, la moitié de la cuvée est dégorgée, sans ajout de liqueur d’expédition et donne le 3.1.1. L’autre moitié poursuit son élevage sur lattes pour être dégorgé, toujours sans liqueur d’expédition, en juillet 2012.

Tout comme le 3.1.1, le 3.1.2 est un « brut zéro ». Mais à la différence du 3.1.1, le 3.1.2 a fait près de 26 mois sur lattes.

Vos commentaires