Arvine vieille vigne

Commentaires (0)

PHUSIS 3.2

 

Arvine Oudain Sensine Vieille Vigne

Cépage Petite Arvine

Millésime 2009

Température de service 10 à 12 °C

Longévité 2011-2015

Notes de dégustation

Robe jaune pâle, fins reflets verts. Intense, le nez évoque d’emblée l’Orient avec ses notes de bois de santal, d’orange confite, de pain d’épice, de nougat, de pâte d’amande et de vanille bourbon. En bouche, l’attaque souple et vineuse est suivie d’une évolution ample, généreuse mais sèche (pas de sucre résiduel). Le corps du vin est emmené, sur la longue finale, par d’intenses notions minérales et salées. Un vin concentré, sensuel (août 2011).

Suggestions de consommation

Feuilleté aux oignons confits et lardons. Risotto à la truffe blanche.

Prix 38.- / bt (épuisé)

Nbre de bouteilles 619

 

A la vigne

En 2009, les conditions climatiques sont très bonnes et l’état sanitaire du raisin presque parfait.

Début octobre, les baies bien dorées attendent le moment de la récolte. Celle-ci est prévue pour le 10 mais la phusis, dans un sursaut automnal, provoque une petite pluie ce jour-là. Il faut donc décaler la vendange mais sans trop attendre car les conditions deviennent très vite propices au développement du caillé (premier stade de la pourriture noble). Recherché par certains viticulteurs, le caillé augmente tout à coup considérablement le taux de sucres du raisin. Or, la maturité est bien assez élevée cette année. Avec du caillé, le risque serait, au final, d’avoir un vin pas totalement sec…

La vendange a lieu le 14 octobre, grâce à 14 vendangeurs enthousiastes. Comme chaque année, quelques graines sont atteintes d’une magnifique pourriture noble et sont vendangées à part. Elles sont à l’origine de PHUSIS 3.3.

 

A la cave

Moins atteints par la pourriture noble qu’en 2008 ou en 2007, les raisins sains sont proportionnellement plus abondants en 2009 et donnent plus de 3.2.

Sous le pressoir, le moût sonde 102 °Oe.

La vinification se fait sous bois (une partie neuve et une partie ayant déjà contenu PHUSIS 1.2). Une petite partie continue également son élevage en dames-jeannes.

La fermentation malolactique se fait tardivement, à l’automne 2010, une année après la vendange.

Fin novembre 2010, le vin est sorti des fûts et des bonbonnes et assemblé en cuve.

La mise en bouteille est réalisée le 23 juin 2011, par gravitation et sans filtration.

Vos commentaires