Dugat-Py

30 novembre 2011 | Commentaires (0) | Comptes rendus

Dugat-Py : deux petits mots qui donnent le vertige à de nombreux amateurs de vins.

 

 

Dugat-Py : un domaine de taille modeste, au cœur de la Côte de Nuits, pour une réputation gigantesque.

 

 

Dugat-Py : des vins rares que l’on ne déguste quasiment jamais.

 

 

 

Difficile, donc de se faire une opinion. Et on entend de tout. Le meilleur comme le pire. Les vins sont telluriques, d’une incroyable densité, armés pour une très longue garde. Ou alors les vins sont durs, trop extraits, réduits ; ils ne s’ouvriront pas, même après de nombreuses années. Mais le plus souvent, le pire prend le dessus… Comme si certains amateurs, frustrés de ne pouvoir les déguster aussi souvent qu’ils le voudraient, en parlent sans trop savoir.

 

Pour en avoir le cœur net (et le palais !), PHUSIS a proposé, le vendredi 25 novembre 2011, une verticale de l’un des vins-phare du domaine : le Charmes-Chambertin.

 

Petit à petit, au fil de la dégustation, le style Dugat-Py s’est progressivement mis en évidence, en perspectives : vins serrés, corsés, puissants, minéraux, parfois austères. Mais presque toujours, ces vins trouvent, petit à petit, une ouverture et tendent vers une forme aboutie. Certes toujours serrée, corsée, puissante, minérale et parfois austère, mais aboutie. Cela prend du temps, des années, des décennies peut-être même, parfois, une éternité…

 

 

Les vins en dégustation suivis de quelques brèves impressions

 

Charmes-Chambertin 1996 : l’âge de la maturité mais toujours autant de punch

 

Charmes-Chambertin 1999 : l’opulence, la générosité et la fermeté

 

Charmes-Chambertin 1999, Christophe Perrot-Minot (vin pirate) : serré, corsé et doté d’une rémanence un peu floue

 

Charmes-Chambertin 2000 : solaire, il se donne totalement

 

Charmes-Chambertin 2001 : fermé à double tour. Pour combien de temps ?

 

Charmes-Chambertin 2002 : discret, mystérieux, profond, énorme !

 

Charmes-Chambertin 2004 : structuré mais un peu décharné

 

Charmes-Chambertin 2005 : solaire, sudiste. Un air de Grenache !

 

Charmes-Chambertin 2006 : tellurique !

 

Mazoyères-Chambertin 2006 : floral et si minéral

 

Charmes-Chambertin 2008 : superbe densité aérienne…

 

 

 

Vos commentaires

What's this?

You are currently reading Dugat-Py at Steve Bettschen.

meta