Clos du Mormont | 20

17 juin 2012 | Commentaires (0) | Accueil

Encore une semaine partagée entre pluies et éclaircies.

Et pendant ce temps, nous, on commence à fleurir. Ce moment est d’une intensité folle pour nous. C’est là que tout se passe. Si nous ne fleurissons pas bien, pas ou peu de reproduction en perspective… Donc on donne tout. Et quand on donne tout, on oublie un peu le reste, surtout nos défenses. Avec la pluie du début de semaine, la pression de mildiou on l’a à nouveau bien sentie. Et notre vigneron est revenu avec ses produits de traitement, pour les appliquer vendredi soir. Comme on ne fait que de pousser, il doit mettre une quantité toujours plus grande de liquide et ça prend toujours plus de temps…

Par contre, dès jeudi, on a senti la chaleur revenir. Dans un premier temps, on s’est dit chouette ! Mais les grosses chaleurs, avec un rien d’humidité, c’est idéal pour l’oïdium que nous sentons en embuscade… Comme le mildiou, c’est aussi un champignon. Et ce matin, on y croyait pas : on est venu nous « poudrer ». Rien de liquide, que de la poudre qu’on nous a balancée dans les feuilles et les grappes en fleur. Une poudre avec beaucoup de soufre et un peu de talc. Avec le soleil et la chaleur d’aujourd’hui, le soufre s’est mis à sublimer, à passer de l’état solide à l’état gazeux. C’est pas vraiment très agréable : ça pique, ça irrite, ça brûle presque. Mais en même temps, ça désinfecte. Un peu comme lorsque vous vous mettez de l’alcool pour désinfecter vos plaies : ça fait du mal mais en même temps, ça fait du bien…

Les autres travaux ne sont pas en reste et se poursuivent sans relâche : palissage, effeuillage et fauchage de l’herbe. Du coup, on nous rend très souvent visite, ces temps !

Vos commentaires

What's this?

You are currently reading Clos du Mormont | 20 at Steve Bettschen.

meta