Clos du Mormont | 25

28 juillet 2012 | Commentaires (0) | Accueil, Travaux en cours

Le retour du soleil et du temps sec.

Un point positif pour la lutte contre les maladies cryptogamiques. Nous sentons en effet une pression un peu moins grande sur nos feuilles et nos grappes. Même si quelques grains, par-ci, par-là, sont contaminés et vont s’arrêter de mûrir et, dans le meilleur des cas sécher. Faut dire qu’avec un temps d’incubation de presque deux semaines, lorsque ces grains apparaissent, c’est déjà trop tard.

Du coup, un seul traitement depuis notre dernier message. C’était ce jeudi matin. 8 jours depuis le dernier passage : c’est presque un record en cette année pour le moins particulière !

Mais une bonne nouvelle en cache parfois une mauvaise. En effet, le soleil et la chaleur sont revenus de manière si soudaine et si violente qu’ils ont grillé une partie de nos grains. Y pas que vous qui avez des coups de soleil… Mais nous, quand on les attrape, on est bons pour faire une croix sur nos grumes touchées. Elles vont sécher et ne donneront rien aux vendanges. Encore un coup dur, encore de nos précieuses graines qui partent en fumée.

 

 

La faute à un choix tactique de notre vigneron qui a préféré enlever des feuilles pour que nos grappes puissent recevoir les produits de traitement. C’était soit laisser des feuilles et prendre un gros risque d’infection de mildiou sur grappes, soit les enlever. Avec d’autres risques en perspective, comme le soleil ou la grêle. C’est finalement un peu comme de jouer à la roulette…

Mais surtout la faute à des conditions météo très difficiles, des périodes de chaud et de froid qui se succèdent quasiment sans transition, des maladies qui nous affaiblissent, un coup de grêle qui nous a aussi touché dans notre énergie vitale, sans parler de l’épisode de gel de printemps qui nous a bien ébranlé. Avec tout cela, nous sommes devenus faibles et très sensibles. Et comme nous avons changé de régime depuis début 2011, on a de la peine aussi à s’y retrouver : le sol est à nouveau travaillé (et nos racines perturbées), l’herbe est laissée sous le rang (et créé donc une rude concurrence pour l’eau), plus d’engrais minéraux en hiver, des traitements nombreux mais homéopathiques. Autant dire que nous passons par un sale moment. Mais sans doute que c’est pour devenir plus fort !

Vos commentaires

What's this?

You are currently reading Clos du Mormont | 25 at Steve Bettschen.

meta