Yquem 1988 : un vin de légende

31 mars 2013 | Commentaires (0) | Comptes rendus

Yquem88Le 14 mars passé, PHUSIS proposait un chemin de dégustation vers un sommet, un vin de légende : Yquem 1988.

 

Ce vin superbe, aérien, de grand style, s’est montré à la fois doux et léger, discret et persistant, complexe et accessible, bref, suprêmement équilibré.

 

Pour en arriver là, tout un chemin de dégustation était proposé.

 

1. Flétri 1998, Maison Carré à Auvernier : Pinot Gris et Chardonnay passerillés hors souche pour un joli vin simple, un peu sur l’alcool en bouche.

2. Coteaux du Layon Chaume 1996, Château de la Guimonière : subtil, sur une amertume persistante.

3. Saarburger Rausch Riesling Auslese 2002, Zilliken : a besoin d’air pour exprimer au mieux l’exotisme de ses fruits.

4. Grain Noble Marsanne 2007, Marie-Thérèse Chappaz : vin extraordinaire de densité, de nuances, de profondeur, de souplesse aérienne. Vin de grande expression.

5. metaPHUSIS 2.7, Hermitage Vin de Paille 2008 : riche, doux et en même temps vif. Cette vivacité que l’on doit au passerillage et à l’absence de pourriture noble.

5. Château Lafaurie Peyraguey 1988, Sauternes : marqué par le safran. Complexe mais sans l’extrême finesse du suivant.

6. Château d’Yquem 1988, Sauternes

Vos commentaires

What's this?

You are currently reading Yquem 1988 : un vin de légende at Steve Bettschen.

meta