Verticale de Pavie : le compte rendu

4 janvier 2015 | Commentaires (0) | Accueil, Comptes rendus

pavieLe 14 novembre dernier, PHUSIS animait, à la Sarraz, une verticale de Château Pavie.

Comme attendu, les vins d’avant 1998 (avant Gérard Perse) se sont montrés les plus fins, les plus délicats et les plus digestes. Les vins d’après 1998 sont très mûrs, confits, parfois à la limite de la lourdeur. Autre constatation de taille : les petits millésimes (comme 1960) s’en sortent avec les honneurs. Les grands terroirs magnifieraient-ils les petits millésimes ? Finalement, en comparaison avec quelques pirates, Pavie fait à chaque fois ressortir sa forme en bouche très particulière, droite, élancée et sa minéralité fuselée que l’on doit certainement aux terroirs de la Côte sud de St-Emilion.

Voici la liste des vins dégustés ce soir-là avec, pour tout commentaire, un seul mot bien choisi !

A1  Château Pavie 1960 : dentelle

B1  Château Pavie 1970 : vigueur

B2  Château Pavie 1961 : oxydation

C1  Château Pavie 1978 : sylvestre

C2  Château Pavie 1979 : corsé

D1  Château Pavie 1982 : plaisant

D2  Château Pavie 1975 : athlétique

D3  Château Troplong-Mondot 1982 : terrien

E1  Château Pavie 1988 : fuselé

E2  Château Pavie 1989 : capiteux

F1  Château Pavie 1985 : liégeux

F2  Chateau Beauséjour Duffau-Lagarosse 1985 : mince

F3  Château Pavie 1990 : frais

G1  Château Pavie 1996 : métallique

G2  Château Larcis-Ducasse 1998 : bouchonné

G3  Château Pavie 1998 : fatigué

H1  Château Pavie 1999 : onctueux

H2  Château Pavie 2000 : introverti

I1  Château Pavie-Macquin 2008 : tannique

I2  Château Pavie 2008 : extrait

Vos commentaires

What's this?

You are currently reading Verticale de Pavie : le compte rendu at Steve Bettschen.

meta