Riesling d’Alsace : le compte rendu

21 mars 2015 | Commentaires (0) | Accueil, Comptes rendus

geisberg2001Le 5 mars dernier, PHUSIS animait une dégustation consacrée aux rieslings d’Alsace déclinés en plusieurs Grands Crus. Et ce, sur des millésimes d’au moins 10 ans d’âge. Deux pirates ont été glissés dans la dégustation, avec des fortunes diverses à l’arrivée…

Certaines cuvées ont parfois été marquées par une évolution relativement importante (tout comme quelques bourgognes blancs de millésimes comparables). Par contre, tous les 2002 se sont montré fringants et encore en grande forme !

 

 

Liste des vins dégustés avec, comme toujours, un seul mot en guise de commentaire de dégustation 

 

A1 Riesling Hengst Grand Cru 2000, Barmès Buecher : terne

A2 Riesling Cuvée Frédéric Emile 2000, Trimbach : tonique

B1 Riesling Cuvée Frédéric Emile 1996, Trimbach : minéral

B2 Riesling Geisberg Grand Cru 1996, André Kientzler : tension

B3 Riesling Clos Saint-Urbain Rangen de Thann Grand Cru 1996, Zind-Humbrecht : liégeux

C1 Riesling Muenchberg Grand Cru 2001, André Ostertag : sensuel

C2 Langhe Bianco 2001, G.D. Vajra (Piémont) : lactique

D1 Riesling Geisberg Grand Cru 2001, André Kientzler : consistant

D2 Riesling Osterberg Grand Cru 2001, André Kientzler : fuselé

E1 Riesling Sommerberg Grand Cru 2002, Albert Boxler : affûté

E2 Riesling Okfen Bockstein 2002, Von Othegraven (Saar) : schiste

F1 Riesling Muenchberg Grand Cru 2002, André Ostertag : généreux

F2 Riesling Hengst Grand Cru 2002, Josmeyer : structuré

G1 Riesling L’Inédit ! Schlossberg Grand Cru 1998, Domaine Weinbach : déclin

G2 Altenberg de Bergheim 2002, Jean-Michel Deiss : lumière

Vos commentaires

What's this?

You are currently reading Riesling d’Alsace : le compte rendu at Steve Bettschen.

meta