Un boulanger phusique

17 décembre 2011 | Commentaires (0)

C’est l’histoire d’un boulanger. Enfant, il aime jouer avec la farine, pétrir la pâte, sentir les odeurs du four, sa chaleur. Bref, il aime faire du pain.   C’est l’histoire d’un boulanger qui se fait prendre dans le système. Petite affaire, quelques employés. On augmente les volumes, on en fait de plus en plus, jusqu’au jour où on croit rejouer les temps modernes.   C’est l’histoire d’un boulanger qui pète une durite. Qui abandonne tout. Qui se cherche, part marcher. De longues semaines. Et ça revient progressivement, ce besoin de mêler le feu, l’eau, l’air, le sel, la farine.   C’est l’histoire d’un boulanger qui reprend un vieux four banal dans un village du pied du Jura. Qui décide de travailler avec le feu de bois, les farines de petits producteurs de la région et surtout un levain qu’il nourri depuis quelques années.   C’est l’histoire d’un boulanger phusicien, alchimiste…         Un boulanger qui transmet sa passion deux fois par semaine au four de l’Abergement (les lundis et vendredis après-midi)... Suite

Le Domaine de Praz Constant

6 octobre 2011 | Commentaires (0)

Géré par Andreas et Ulrike Wüthrich, le Domaine de Praz Constant se situe au dessus de Puidoux. S’y rendre est déjà une sacré aventure. L’approche la plus sensible se fait par la route de la Corniche. On quitte progressivement le lac pour les hauteurs des contreforts du Mont Pélerin… Après avoir quitté la route qui relie Chexbres à Puidoux, on s’engage à travers champs et forêts. Certains coins paraissent très mystérieux, sans aucun doute des forêts magiques… Puis on arrive à la ferme, sise sur un promontoire extraordinaire. On comprend alors que l’agriculture, ici, particulièrement, capte les infinies nuances du paysage et de la lumière qui sont restituées à l’herbe, aux céréales, aux fruits et légumes. La famille Wüthrich propose d’excellents produits laitiers (lait, beurre et Tomme de Lavaux) ainsi que de l’épeautre, des pommes de terre et, disponible plus rarement, du seigle et de la viande de boeuf ou de porc. Domaine Praz Constant – Chemin de Praz Constant 560 – 1070 Puidoux Tél : ... Suite

L’apogée

16 mars 2011 | Commentaires (0)

Du miel. Un peu de craie. De la croûte de pain. Puis plus rien. Mais pas longtemps cependant. Une touche de champignon séché, de blé grillé. Sur la pointe des pieds, sans densité, léger mais volumineux, je m’installe, reste un moment puis repars furtivement. On me croit mort peu après mais je reviens et me refais petit à petit pour résonner progressivement, de plus en plus fort et laisser mon empreinte légèrement torréfiée dans votre goût et votre souvenir. Dans la force de l’âge, j’ai certes un peu de cheveux gris mais encore de la conversation… Année globalement chaleureuse, exceptionnelle dans l’Yonne. La Côte de Troêmes, partie intégrante du premier cru Beauroy. ... Suite

Bientôt les vendanges

5 septembre 2010 | Commentaires (0)

Humagne Rouge | Sensine Les vendanges approchent. Sur la photo, prise le 6 août, les grappes d’Humagne Rouge de Sensine commençaient leur véraison. Actuellement, tous les grains sont bien rouges. Après un début d’été caniculaire, août a été plutôt froid et humide. Septembre se profile pour l’instant assez bien, avec des nuits fraîches et des journées chaudes. Sans doute un peu plus tardives qu’en 2009, les vendanges 2010 devraient commencer autour du 20 septembre et s’échelonner jusqu’à mi-octobre. Elles se feront principalement les samedis, si la météo le permet. il y aura toutefois une petite avant-première ces prochains jours : un Chardonnay sur le coteau des Claives à Fully est en effet bientôt prêt. Si l’expérience des vendanges vous tente, n’hésitez pas à me contacter : votre aide sera la bienvenue ! ... Suite

Un mouchoir de poche d’Humagne Rouge

28 mai 2010 | Commentaires (0)

En fin d’hiver, nous avons eu l’occasion d’acquérir une petite parcelle d’Humagne Rouge. Quelle aubaine ! Une vigne qui jouxte notre parchet, plantée avec un cépage que nous affectionnons… Vendu ! De par sa promiscuité avec nos autres vignes, les pratiques biodynamiques sont facilitées et d’ici quelques temps, le tout formera un bel ensemble homogène. Un petit tablard constitué d’un sol de schistes accueille les 262 m2 plantés à très haute densité (14’700 pieds par hectare). Très exposée au soleil, sensible à la sécheresse, cette parcelle a jusqu’ici été cultivée de manière traditionnelle. Les ceps ont été remarquablement bien soignés par un couple de personnes d’un certain âge et le plan de traitements, conventionnel, fait par un tiers, autorisait les apports d’engrais minéraux, les herbicides et d’autres produits encore. Cela ne se voit peut-être pas sur la photo mais la pente est très marquée, ce qui explique en grande partie cette forme de viticulture. En effet, comment faire autrement lorsque l’on sait que le... Suite

Erosion des sols

17 mai 2010 | Commentaires (0)

Ancien collaborateur de l’INRA (institut national de la recherche agronomique en France), Claude Bourguignon et son épouse Lydia se sont mis à leur compte lorsque leurs recherches sur la dégradation des sols, dans les années 1970, ont été peu suivies par le milieu de la recherche, voire même rejetées. Certes, son discours peu choquer mais il reflète une certaine réalité que l’industrie agricole tente de dissimuler. Conseiller de nombreux domaines viticoles très prestigieux, c’est lui qui, il y a quelques années, a sorti cette comparaison incroyable : certains sols cultivés (notamment en Europe) ont moins d’activité organique que les sols d’un désert comme le Sahara… ... Suite

L’état des sols

6 mai 2010 | Commentaires (0)

Les sols sont les supports de la vie. Ils sont en quelque sorte la face cachée de la végétation et de tout ce qui pousse sur eux. Que faisons-nous actuellement des sols, avec notre agriculture intensive ? Quelques éléments de réponse en compagnie de Claude Bourguignon. C’est ici : alerte-babylone ... Suite