Balade dans l’appellation Volnay

6 mars 2017 | Commentaires (0)

Le jeudi 2 mars 2017, PHUSIS proposait une dégustation consacrée aux vins de Volnay. En quelque sorte, une balade dans cette appellation réputée pour ses vins « en dentelle ». Des vins excellents, autant dans les millésimes récents qu’en 1999, année de référence. Toutefois, leur style a plutôt évoqué des vins structurés et tanniques que soyeux et délicat ! Voici la liste des vins dégustés avec un mot en guise de résumé.   Envinage | Chorey-lès-Beaune Vieilles Vignes 2013, Michel Gay et fils : friand A1 Volnay 1er Cru Les Caillerets 2008, Nicolas Rossignol : discret A2 Volnay 1er Cru Santenots du Milieu 2008, Comtes Lafon : aérien A3 Volnay 1er Cru Clos des Ducs Monopole 2008, Marquis d’Angerville : camphré B1 Volnay 1er Cru Chevret 2009, Nicolas Rossignol : glissant B2 Volnay 1er Cru Les Caillerets 2009, Nicolas Rossignol : vineux B3 Volnay 1er Cru Ronceret 2009, Nicolas Rossignol : ramassé C1 Volnay 1er Cru Ronceret 1999, Nicolas Rossignol : salivant C2 Volnay 1er Cru Chevret 1999, Rossignol-Jeanniard : extrait D1 Volnay 1er Cru Les... Suite

Bordeaux 1990

10 février 2017 | Commentaires (0)

Pour sa dernière dégustation de l’année PHUSIS a proposé une comparaison entre quelques crus de St-Julien et d’autres Médoc dans l’excellent millésime 1990. Rien de tel qu’un millésime à maturité pour apprécier les vins de Bordeaux ! Voici la liste des vins dégustés avec, comme toujours, un seul mot pour les dire.   A1 Château Chasse-Spleen 1990, Moulis : compact A2 Château Beychevelle 1990, Saint-Julien : végétal B1 Château Saint-Pierre 1990, Saint-Julien : court B2 Château Poujeaux 1990, Moulis : généreux C1 Clos du Marquis 1990, Saint-Julien : élancé C2 Château Talbot 1990, Saint-Julien : oriental D1 Château Lagrange 1990, Saint-Julien : délicat D2 Château Haut-Bailly 1990, Léognan : aérien E1 Château Gruaud Larose 1990, Saint-Julien : charnu E2 Château Phélan-Ségur 1990, St-Estèphe : civilisé F1 Château Lynch-Bages 1990, Pauillac : structuré F2 Château Ducru Beaucaillou 1990, Saint-Julien : bouchonné G1 Château Pichon-Baron 1990, Pauillac : profond G2 Château Léoville-Las Cases 1990, Saint-Julien : puissant ... Suite

Barolo & Barbaresco 1996

9 février 2017 | Commentaires (0)

En novembre dernier, PHUSIS avait le plaisir d’accueillir une nouvelle fois Gianni Fabrizio pour une dégustation consacrée au millésime 1996 des vins de Barolo et Barbaresco. Comme de coutume, voici la liste des vins dégustés avec un seul mot pour les dire.   Envinage : Roero Vigna Audinaggio 1996, Cascina Ca’ Rossa : délicat A1 Barolo Le Gramolere 1996, Giovanni Manzone : fuselé A2 Barbaresco Cole 1996, Moccagatta : pâteux B1 Barbaresco Gajun Martinenga 1996, Tenute Cisa Asinari dei Marchesi Di Grésy : volumineux B2 Barolo Ciabot Manzoni 1996, Silvio Grasso : extrait B3 Barolo Enrico VI 1996, Cordero di Montezemolo : lumineux C1 Ghemme Collis Carellae 1996, Antichi Vigneti di Cantalupo : délié C2 Barolo Vigneto Boscareto 1996, Beni di Batasiolo : vibrant C3 Barolo Pajana 1996, Clerico : sec D1 Barolo San Rocco 1996, Azelia : charnu D2 Barolo Cabutto Riserva del Fondatore 1996, Tenuta La Volta : rigide D3 Barolo Cerequio 1996, Roberto Voerzio : garrigue E1 Barolo Colonnello 1996, Aldo Conterno : madérisé E2 Barolo Rocche 1996, Vietti : retenu E3 Barbaresco Asili... Suite

La Bourgogne au vieillissement

12 janvier 2017 | Commentaires (0)

vxbg En ce début d’automne 2016, PHUSIS s’est amusé à remonter le temps. En ouvrant des bouteilles de Bourgogne sur plus de 7 décennies ! Histoire de montrer que oui, les grands Pinots Noirs vieillissent bien. Voici la liste des vins dégustés à cette occasion avec, comme toujours, un seul mot pour les dire. Mise en bouche : Clos du Mauremont 1988, Pinot Noir, La Sarraz : droit A Vosne-Romanée 1991, Mugneret-Gibourg : vineux B Chambolle-Musigny 1er Cru Aux Beaux Bruns 2000, Denis Mortet : sexy C1 Gevrey-Chambertin 1er Petite Chapelle 1996, Bernard Dugat-Py : vibrant C2 Hermitage La Sizeranne 1996, Chapoutier : allongé D Vosne-Romanée 1er Cru Aux Reignots 2006, Domaine du Comte Liger-Belair : substantiel E1 Nuits Saint-Georges Aux Lavières 1995, Leroy : croquant E2 Nuits Saint-Georges Les Lavières 1983, Charles Noëllat : flou F Clos de la Roche 1989, Rousseau : salivant G1 Echezeaux 1972, Mugneret-Gibourg : bouchonné G2 La Tâche 1973, Domaine de la Romanée Conti : délicat H1 Chambolle-Musigny 1969, S. Apelbaum : terrien H2 Grands-Echezeaux 1967, Louis Gouroux : friand I Pommard 1966,... Suite

Verticale Côte Rôtie Jamet

11 janvier 2017 | Commentaires (0)

CB90 Devenu culte depuis quelques années, le Domaine Jamet produit de fantastiques Côtes Rôties. Ces cuvées, qui ont par ailleurs un style bien à elles, vieillissent admirablement. Comme nous avons pu nous en rendre compte lors de la soirée qui leur était consacrée, le 29 avril 2015 chez PHUSIS. Voici la liste des vins dégustés avec, pour tout résumé, un seul mot bien choisi par cuvée : A1 Côte Rôtie Brune et Blonde 1990, Guigal : patiné A2 Côte Rôtie Côte Brune 1990, Domaine Jamet : nerveux B1 Côte Rôtie 1991, Domaine Jamet : salé B2 Côte Rôtie Côte Brune 1991, Domaine Jamet : jeune C1 Côte Rôtie Côte Brune 1995, Domaine Jamet : solide C2 Hermitage la Chapelle 1995, Jaboulet : animal D1 Cornas la Louvée 1996, Jean-Luc Colombo : élancé D2 Côte Rôtie Côte Brune 1996, Domaine Jamet : végétal E1 Côte Rôtie 2000, Domaine Jamet (en magnum) : abouti E2 Côte Rôtie Côte Brune 2000, Domaine Jamet : gamin F1 Côte Rôtie 2004, Domaine Jamet : enveloppé F2 Côte Rôtie Côte Brune 2004,... Suite

Verticale de Cos d’Estournel

10 janvier 2017 | Commentaires (0)

Cos89 Le Château Cos d’Estournel en 13 millésimes et sur plus de 40 ans, c’était le thème d’une dégustation organisée par PHUSIS en avril 2015. La comparaison avec 2 autres vins a mis en évidence la classe de ce cru ainsi sa structure solide et racée. Ci-dessous la liste des vins dégustés avec un seul mot pour les dire. A1 Château Cos d’Estournel 2007 : délicat A2 Château Cos d’Estournel 2002 : torréfaction B1 Château Cos d’Estournel 2009 : solaire B2 Château Cos d’Estournel 2010 : structuré C1 Château Cos d’Estournel 2003 : opulent C2 Château Sociando-Mallet 2003 : menthol D1 Château Pichon Baron 1999 : délicat D2 Château Cos d’Estournel 1999 : terrien E1 Château Cos d’Estournel 1995 : minéral E2 Château Cos d’Estournel 1996 : granuleux F1 Château Cos d’Estournel 1990 : large F2 Château Cos d’Estournel 1989 : concentré G1 Château Cos d’Estournel 1988 : svelte G2 Château Cos d’Estournel 1986 : sudiste H1 Château Cos d’Estournel 1970 : fondu   ... Suite

Beaucastel Vieille Vigne

9 janvier 2017 | Commentaires (0)

Beaucastelvv Issu du cépage Roussane, Beaucastel Vieille Vigne est un vin totalement hors sentiers battus. En témoigne la verticale mise sur pieds par PHUSIS au printemps dernier. Ci-dessous, la liste des vins en dégustation ainsi que, pour tout commentaire, un mot bien choisi…   A1 Château de Beaucastel Vieilles Vignes 2006 : fruit A2 metaPHUSIS Roussanne 2011, Chamoson, Valais (vin expérimental jamais mis sur le marché) : tannique B1 Château de Beaucastel Vieilles Vignes 2004 : aérien B2 Château de Beaucastel Vieilles Vignes 2003 : confit C1 Château de Beaucastel 2002 : délié C2 Château de Beaucastel Vieilles Vignes 2002 : puissant D1 Château de Beaucastel Vieilles Vignes 2000 : opulent D2 Château de Beaucastel Vieilles Vignes 2001 : structuré E1 Château de Beaucastel Vieilles Vignes 1998 : serré E2 Château de Beaucastel Vieilles Vignes 1999 : généreux F1 Château de Beaucastel Vieilles Vignes 1997 : oriental F2 Château de Beaucastel Vieilles Vignes 1996 : salé G1 Château de Beaucastel Vieilles Vignes 1995 : dégagé G2 Hermitage 1995, Jean-Louis Chave : mystérieux H1 Hermitage 2004, Tardieu-Laurent : jeune ... Suite

Verticale de Biondi-Santi

9 janvier 2017 | Commentaires (0)

BioSanti Au printemps dernier, PHUSIS a mis sur pied une verticale du fameux Brunello di Montalcino de Biondi Santi. Une très belle soirée animée par Gianni Fabrizio (Gambero Rosso) et un vin au style tonique, frais, droit. Dans l’esprit habituel de nos comptes rendus de dégustation, chaque vin est dit en un seul mot…   Rosso di Montalcino 2013, Fattoi : simple Brunello di Montalcino Riserva 2006, Gualto, Camigliano : tendre Brunello di Montalcino 2006, Biondi-Santi : balsamique Brunello di Montalcino 2005, Biondi-Santi : ferme Brunello di Montalcino 2004, Biondi-Santi : vif Brunello di Montalcino 2003, Biondi-Santi : souple Brunello di Montalcino 2001, Biondi-Santi : style Brunello di Montalcino 2000, Biondi-Santi : rond Brunello di Montalcino 1999, Biondi-Santi : scintillant Brunello di Montalcino 1998, Biondi-Santi : direct Brunello di Montalcino 1997, Biondi-Santi : sudiste Brunello di Montalcino 1996, Biondi-Santi : chaleureux Brunello di Montalcino 1995, Biondi-Santi : solaire Brunello di Montalcino 1994, Biondi-Santi : métallique Chianti Classico Riserva 1980, Riecine : acidulé Brunello di Montalcino 1987, Biondi-Santi : bouchonné Brunello di Montalcino 1977, Biondi-Santi : liégeux ... Suite

Verticale de Sociando-Mallet

5 mars 2016 | Commentaires (0)

sociando PHUSIS organisait, le 4 décembre dernier, une verticale de Château Sociando-Mallet sur 13 millésimes. Trois pirates de haut vol ont permis de saisir encore mieux le style particulier de ce vin droit, classique, tannique, un rien austère. Ci-dessous, la liste des vins dégustés avec, comme toujours, un seul mot bien choisi pour tenter de dire le vin…   A1 Château Sociando-Mallet 1989, Haut-Médoc : cèdre A2 Château Sociando-Mallet 1985, Haut-Médoc : liégeux B1 Château Sociando-Mallet 1990, Haut-Médoc : crémeux B2 Château Montrose 1990, St-Estèphe : opulent C1 Château Sociando-Mallet 1986, Haut-Médoc : classique C2 Château Sociando-Mallet 1996, Haut-Médoc : noble D1 Château Sociando-Mallet 1999, Haut-Médoc : tendre D2 Château Sociando-Mallet 1998, Haut-Médoc : archétype E1 Château Sociando-Mallet 2001, Haut-Médoc : droit E2 Château Bel-Air Marquis d’Aligre 2001, Margaux : aromatique F1 Château Sociando-Mallet 2000, Haut-Médoc : pulpeux F2 Château Sociando-Mallet 2003, Haut-Médoc : fruité G1 Château Sociando-Mallet 2004, Haut-Médoc : délié G2 Château Sociando-Mallet 2009, Haut-Médoc : boisé H1 Château Sociando-Mallet 2005, Haut-Médoc : serré H2 Château Sociando-Mallet 2005, Cuvée Jean Gautreau, Haut-Médoc : tannique ... Suite

Verticale de Vosne-Romanée Les Suchots

3 mars 2016 | Commentaires (0)

SuchotCC Le 20 novembre dernier, PHUSIS animait une soirée consacrée aux Suchots de Confuron-Cotetidot. Il s’agit là de l’un des plus fameux premiers crus de Vosne-Romanée, idéalement enclavé entre Les Echezeaux et la Romanée Saint-Vivant. La dégustation de 11 millésimes de ce vin, parfois comparés avec d’autres cuvées proches, a mis en avant, chez ce producteur, un style profond, des arômes plutôt retenus, une certaine rigueur et surtout, une capacité à traverser les années tout en restant jeune.   Voici la liste des vins dégustés ainsi qu’un mot pour tenter de dire très succintement le vin.   A1 Vosne-Romanée 1er Cru les Suchots 1993, Confuron-Cotetidot : simple A2 Vosne-Romanée 1er Cru les Suchots 1981, Lucette Noellat : bouchonné A3 Vosne-Romanée 1er Cru les Suchots 1997, Prieuré-Roch : dentelle B1 Vosne-Romanée 1er Cru les Suchots 1999, Confuron-Cotetidot : graphite B2 Vosne-Romanée 1er Cru les Suchots 1999, Hudelot-Noellat : délicat C1 Vosne-Romanée 1er Cru les Suchots 2001, Hudelot-Noellat : pointu C2 Vosne-Romanée 1er Cru les Suchots 2001, Confuron-Cotetidot : terne D1 Vosne-Romanée 1er Cru les Suchots... Suite

Verticale de Léoville Las-Cases

4 janvier 2016 | Commentaires (0)

Lascases Afin de fêter le travail comme il se doit, PHUSIS a organisé le 1er mai 2015 une dégustation consacrée au Château Léoville Las-Cases, seigneur de Saint-Julien. Les nombreux millésimes dégustés ont montré encore une fois le magnifique niveau qualitatif de ce vin et sa capacité hors norme à se bonifier dans le temps. Voici la liste des vins dégustés et, pour chacun, un mot en guise de résumé !   Vin d’avinage : Natur 2012 de Château Pénin : lisse A1 Château Léoville Las-Cases 1970 : fluide A2 Château Léoville Las-Cases 1975 : salivant B1 Château Léoville Las-Cases 1993 : diffus B2 Château Léoville Las-Cases 1992 : confortable C1 Château Sociando-Mallet 1986 : frais C2 Château Léoville Las-Cases 1986 : fatigué D1 Château Léoville Las-Cases 1988 : réservé D2 Château Léoville Las-Cases 1996 : tannique E1 Château Léoville Las-Cases 1989 : solaire E2 Château Léoville Las-Cases 1982 : aérien E3 Château Léoville Las-Cases 1990 : volumineux F1 Château Léoville Las-Cases 2002 : lactique F2 Château Léoville Las-Cases 2004 : monolithique F3 Château Léoville Las-Cases 2008 : ferme G1 Château Léoville... Suite

Barolo & Barbaresco au vieillissement

27 décembre 2015 | Commentaires (0)

Barolobarba Le 24 avril passé, PHUSIS organisait une dégustation animée par Gianni Farbizio, à la Sarraz, sur le thème de « Barolo & Barbaresco au vieillissement ».   Les vins ont été choisis, amenés et commentés par Gianni Fabrizio. La plupart des vins étaient plutôt en forme et certains encore promis à un bel avenir. Voici la liste des vins dégustés avec, en guise de résumé, un seul mot par vin !   Vin d’avinage : Canavese Nebbiolo 2011, La Masera : simple A1 Barolo Rocche (dell’Annunziata, La Morra) 1993, Aurelio Settimo : dépassé A2 Arte 1993, Clerico : floral B1 Barbaresco Rabajà (Barbaresco) 1994, Bruno Rocca : patiné B2 Barolo Gabutti Otin Fiorin Franco (Gabutti, Serralunga d’Alba) 1994, Cappellano : sérieux C1 Barolo Bussia Vigna Munie (Monforte d’Alba) 1995, Parusso : tendre C2 Barolo Vigna Mandorlo (Scarrone, Castiglione Falletto) 1995, Fratelli Giacosa : liégeux… D1 Barolo (Bussia, Monforte d’Alba) 1996, Aldo Conterno : classe D2 Barbaresco Sorì Paitin (Serraboella, Neive) 1996, Paitin – Pasquero Elia : liégeux… E1 Barolo Nei Cannubi (Cannubi, Barolo) 1997, Poderi Luigi Einaudi : délié E2 Barbaresco... Suite

Vins du Domaine Roumier : le compte rendu

2 mai 2015 | Commentaires (0)

BouchonRoumier   Fin mars, PHUSIS a eu le plaisir d’organiser et d’animer une dégustation consacrée aux vins du désormais mythique Domaine Georges Roumier. L’idée était de présenter quasiment toutes les cuvées produites au domaine – à l’aveugle – avec des crus correspondants d’autres domaines de référence dans un millésime identique ou proche. Une dégustation exceptionnelle, tant au niveau de la qualité des vins que sur ce qu’elle a apporté en terme de connaissance et de compréhension des grands terroirs dont ils sont issus.   Les cuvées dégustées en cette soirée du 30 mars avec, pour tout commentaire de dégustation, un seul mot…   A1  Corton-Charlemagne Grand Cru 2001, Domaine G. Roumier : salivant A2  Arvine Vieille Vigne 2007, Phusis : assorti A3  Corton-Charlemagne 2001, Pavelot : extrait   B1  Gevrey-Chambertin 2001, Claude Dugat : austère B2  Chambolle-Musigny 2001, Domaine G. Roumier : subtil   C1  Chambolle-Musigny 1er Cru Les Charmes 2000, Christophe Perrot-Minot : crémeux C2  Chambolle-Musigny 1er Cru Les Charmes 2000, Hudelot-Noëllat : élégant C3  Chambolle-Musigny 1er Cru Les Cras 2001, Domaine G. Roumier : minéral   D1  Ruchottes-Chambertin... Suite

Riesling d’Alsace : le compte rendu

21 mars 2015 | Commentaires (0)

geisberg2001 Le 5 mars dernier, PHUSIS animait une dégustation consacrée aux rieslings d’Alsace déclinés en plusieurs Grands Crus. Et ce, sur des millésimes d’au moins 10 ans d’âge. Deux pirates ont été glissés dans la dégustation, avec des fortunes diverses à l’arrivée… Certaines cuvées ont parfois été marquées par une évolution relativement importante (tout comme quelques bourgognes blancs de millésimes comparables). Par contre, tous les 2002 se sont montré fringants et encore en grande forme !     Liste des vins dégustés avec, comme toujours, un seul mot en guise de commentaire de dégustation    A1 Riesling Hengst Grand Cru 2000, Barmès Buecher : terne A2 Riesling Cuvée Frédéric Emile 2000, Trimbach : tonique B1 Riesling Cuvée Frédéric Emile 1996, Trimbach : minéral B2 Riesling Geisberg Grand Cru 1996, André Kientzler : tension B3 Riesling Clos Saint-Urbain Rangen de Thann Grand Cru 1996, Zind-Humbrecht : liégeux C1 Riesling Muenchberg Grand Cru 2001, André Ostertag : sensuel C2 Langhe Bianco 2001, G.D. Vajra (Piémont) : lactique D1 Riesling Geisberg Grand Cru 2001, André Kientzler : consistant D2 Riesling Osterberg Grand Cru... Suite

Verticale de Le Pergole Torte : le compte rendu

21 janvier 2015 | Commentaires (0)

LePergoleA Le Pergole Torte est un peu à part dans le grand cortège des grands vins toscans. Son encépagement, l’exposition de ses vignes et son terroir lui donnent en effet une élégance, une classe et une légèreté uniques. La dégustation verticale de ce cru, en date du 28 novembre 2014, a été un grand moment et a confirmé que la l’extraordinaire finesse de Le Pergole Torte n’était pas une légende et que de plus, elle évoluait magnifiquement avec les années ! Voici la liste des vins dégusté ce soir-là avec, comme toujours, un seul mot en guise de commentaire de dégustation : A1  Le Pergole Torte 2010 : fruité A2  Le Pergole Torte 2008 : vineux A3  Le Pergole Torte 2006 : suave B1  Le Pergole Torte 2004 : aérien B2  Le Pergole Torte 2003 : monolithique B3  Le Pergole Torte 2001 : liégeux C1  Le Pergole Torte 1999 : harmonieux C2  Le Pergole Torte 1998 : volatil D1  Le Pergole Torte 1996 : frais D2  Montevertine Reserva 1995 : évident D3  Sangioveto 1994, Badia a... Suite

Verticale de Pavie : le compte rendu

4 janvier 2015 | Commentaires (0)

pavie Le 14 novembre dernier, PHUSIS animait, à la Sarraz, une verticale de Château Pavie. Comme attendu, les vins d’avant 1998 (avant Gérard Perse) se sont montrés les plus fins, les plus délicats et les plus digestes. Les vins d’après 1998 sont très mûrs, confits, parfois à la limite de la lourdeur. Autre constatation de taille : les petits millésimes (comme 1960) s’en sortent avec les honneurs. Les grands terroirs magnifieraient-ils les petits millésimes ? Finalement, en comparaison avec quelques pirates, Pavie fait à chaque fois ressortir sa forme en bouche très particulière, droite, élancée et sa minéralité fuselée que l’on doit certainement aux terroirs de la Côte sud de St-Emilion. Voici la liste des vins dégustés ce soir-là avec, pour tout commentaire, un seul mot bien choisi ! A1  Château Pavie 1960 : dentelle B1  Château Pavie 1970 : vigueur B2  Château Pavie 1961 : oxydation C1  Château Pavie 1978 : sylvestre C2  Château Pavie 1979 : corsé D1  Château Pavie 1982 : plaisant D2  Château Pavie 1975 : athlétique D3 ... Suite

Corton-Charlemagne

5 mai 2013 | Commentaires (0)

Corton12.4 Grand Cru blanc de la Côte de Beaune, le Corton-Charlemagne vit quelque peu dans l’ombre des Montrachets et autres Grands Crus de Puligny et Chassagne… Afin d’explorer ses multiples facettes, PHUSIS a proposé, le 14 avril dernier, une soirée qui lui était entièrement consacrée. Et ce, principalement sur des millésimes à l’évolution. Grande surprise : aucun vin n’était véritablement sur la pente descendante (ce qui est remarquable au vu des millésimes dégustés). Liste des vins avec, en face de chaque vin, un mot qui lui correspond bien…   Pouilly-Fuissé 2009, Clos Varambon, Château des Rontets | envinage     Corton-Charlemagne 1995, Louis Latour | opulent Corton-Charlemagne 1991, Bonneau du Martray | frais   Corton-Charlemagne Vieilles Vignes 1994, Verget | serré Corton-Charlemagne 1994, Bonneau du Martray | aérien   Corton-Charlemagne 1997, Verget | minéral Corton-Charlemagne 1997, Bruno Clair | filiforme Corton-Charlemagne 1999, Bonneau du Martray | miel   Corton-Charlemagne 1998, Bruno Clair | délié Corton-Charlemagne 1998, Bouchard Père et Fils | austère Corton-Charlemagne 1998, Domaine Leroy | tellurique   Corton-Charlemagne 2000, Ambroise | rustique Corton-Charlemagne 2005, Chevalier Père et Fils | suave   Corton-Charlemagne 2008,... Suite

Yquem 1988 : un vin de légende

31 mars 2013 | Commentaires (0)

Yquem88 Le 14 mars passé, PHUSIS proposait un chemin de dégustation vers un sommet, un vin de légende : Yquem 1988.   Ce vin superbe, aérien, de grand style, s’est montré à la fois doux et léger, discret et persistant, complexe et accessible, bref, suprêmement équilibré.   Pour en arriver là, tout un chemin de dégustation était proposé.   1. Flétri 1998, Maison Carré à Auvernier : Pinot Gris et Chardonnay passerillés hors souche pour un joli vin simple, un peu sur l’alcool en bouche. 2. Coteaux du Layon Chaume 1996, Château de la Guimonière : subtil, sur une amertume persistante. 3. Saarburger Rausch Riesling Auslese 2002, Zilliken : a besoin d’air pour exprimer au mieux l’exotisme de ses fruits. 4. Grain Noble Marsanne 2007, Marie-Thérèse Chappaz : vin extraordinaire de densité, de nuances, de profondeur, de souplesse aérienne. Vin de grande expression. 5. metaPHUSIS 2.7, Hermitage Vin de Paille 2008 : riche, doux et en même temps vif. Cette vivacité que l’on doit au passerillage et à l’absence de pourriture... Suite

Grands Vins rouges du Val de Loire

24 avril 2012 | Commentaires (0)

PHUSIS a une affinité particulière pour la Loire et ses vignobles. Affinité partagée avec une douzaine d’amateurs lors de la mémorable soirée du 4 avril à la Sarraz. De grandes cuvées – parfois légendaires – ont été ouvertes et appréciées à cette occasion :   Intuition 2009, Coteaux du Vendômois, Patrice Colin Je suis le sauvage de la soirée. Je ne manque toutefois ni de finesse, ni de race… Saumur-Champigny 2010, Domaine des Roches Neuves Exubérant, plein de fruit, mon corps est effilé. Chinon les Varennes du Grand Clos 2005, Charles Joguet J’embaume de fleurs, de cuir et d’épices. Et en bouche, je ne jure que par la sapidité. Saumur-Champigny La Marginale 2005, Domaine des Roches Neuves Solaire, comme le terroir duquel je suis issu. Encore un peu massif, je ne demande qu’à m’affiner avec le temps. Saumur-Champigny le Bourg 2004, Clos Rougeard Clair, assez boisé, mon corps est fin, très délié, tout en longueur. On m’appelle volontiers le faux maigre… Chinon Coteau de Noiré 2002, Philippe Alliet Généreux, droit, complexe. J’ai la situation bien... Suite

Une verticale de Clos de Tart

18 mars 2012 | Commentaires (0)

Grand Cru situé sur la commune de Morey-Saint-Denis au coeur de la Côte de Nuits, le Clos de Tart appartient à un seul exploitant. Une sorte de belle au bois dormant qui s’est réveillée il y a peu, fin des années 1990… Dès lors, les vins (ainsi que la réputation du cru) ont beaucoup progressé pour se situer actuellement au sommet de ce que la grande Bourgogne peut produire. La verticale proposée par PHUSIS a permis aux nombreux participants de s’immerger au coeur de ce climat légendaire.   Clos de Tart 1999 Issu d’un millésime étonnant, alliant quantité et qualité, je me donne aujourd’hui totalement. Avec mon volume important et ma longue finale minérale, je me sens abouti… Gevrey-Chambertin En Champs 1999, Denis Mortet Pirate de la dégustation, comparé à l’aveugle avec le précédent, je me montre plus foncé, plus expressif. Mais je dois quand même avouer que ma finale n’a pas le panache ni la longueur de celle du Clos de Tart… Clos de Tart 2001 Je viens... Suite

Un Chevalier-Montrachet 1996

25 février 2012 | Commentaires (0)

Le 15 février, PHUSIS se mettait au service d’un vin de légende, le Chevalier-Montrachet 1996 du Domaine Anne-Claude Leflaive. Ceci, par la dégustation de quelques vins choisis, comme des étapes sur le chemin qui mène au Chevalier-Montrachet.   Malheureusement, ce dernier, bouteille unique, s’avéra bouchonné. En remplacement, ce fût un Montrachet 1993 du discret Domaine Fleurot-Larose. Une rareté issue d’un mouchoir de poche puisque la parcelle fait une ouvrée (428 m2).   La dégustation d’un Montrachet est toujours un moment rare et, pour certains participants, une première.   Pour apprécier les vins au mieux, la dégustation pure a été suivie d’un plat particulièrement adapté : un vol-au-vent de haute volée (langue de bœuf, poule au pot, petits légumes et morilles).   Quand les vins parlent d’eux-mêmes…   Gwäss 2008, Chanton Weine De mon union avec le Pinot Noir, j’ai donné nombre de cépages dont l’Aligoté, le Chardonnay et le Gamay. Quasiment disparu, je subsiste toutefois dans le Haut-Valais. Je suis tonique, simple mais franc.   Clos de la George Grand Cru 2009, Chardonnay,... Suite

Dugat-Py

30 novembre 2011 | Commentaires (0)

Dugat-Py : deux petits mots qui donnent le vertige à de nombreux amateurs de vins.     Dugat-Py : un domaine de taille modeste, au cœur de la Côte de Nuits, pour une réputation gigantesque.     Dugat-Py : des vins rares que l’on ne déguste quasiment jamais.       Difficile, donc de se faire une opinion. Et on entend de tout. Le meilleur comme le pire. Les vins sont telluriques, d’une incroyable densité, armés pour une très longue garde. Ou alors les vins sont durs, trop extraits, réduits ; ils ne s’ouvriront pas, même après de nombreuses années. Mais le plus souvent, le pire prend le dessus… Comme si certains amateurs, frustrés de ne pouvoir les déguster aussi souvent qu’ils le voudraient, en parlent sans trop savoir.   Pour en avoir le cœur net (et le palais !), PHUSIS a proposé, le vendredi 25 novembre 2011, une verticale de l’un des vins-phare du domaine : le Charmes-Chambertin.   Petit à petit, au fil de la dégustation, le style Dugat-Py s’est progressivement mis en évidence, en perspectives : vins serrés, corsés,... Suite

Une balade dans le vignoble de Fully

8 novembre 2011 | Commentaires (0)

Le dimanche 30 octobre, sous un soleil resplendissant, quelques passionnés se sont laissés guidés dans le magnifique vignoble de Fully, suspendu entre Rhône et montagnes, entre ciel et terre.                     Avec parfois la sensation de faire corps avec la vigne     Tout en se laissant aller à l’ouverture au ciel et à la lumière     En conservant les pieds bien ancrés sur une terre à la topographie étonnante, multiple   A l’étonnante déclivité     Une expérience au plus près des terroirs et des vins   METAPHUSIS 3.5, Johannisberg de Fully 2009 Une belle vue sur la vallée    Fendant Coteaux de Plamont 2010, Marie-Thérèse Chappaz Rebibes de fromage de brebis de Castelviel et pain mi-blanc   Avasiers 2008, Gamay, Christophe Abbet Rillettes de porc et pain aux tomates séchées   Viognier 2010, Benoît Dorsaz Fromage de chèvre des Charbonnières et pain aux graines de sésame et tournesol   Cabernet Franc Quintessence 2009, Benoît Dorsaz Saucisse de cerf et pain aux graines de sésame et tournesol   Grain Noir 2007, Marie-Thérèse Chappaz Brochettes de bœuf aux poivrons   Grain Cinq 2010, Marie-Thérèse Chappaz Pilons de poulet aux herbes et pommes de terre virgules   Grain... Suite

Une approche de l’Italie du vin

10 juin 2010 | Commentaires (0)

Dans le cadre du Restaurant de la Tomate Bleue à Monthey, une soirée consacrée à la découverte de vins rouges des principales régions italiennes a été organisée le 1er juin 2010. Les vins dégustés : Barbera del Monferrato 2008, Tacchino Dolcetto d’Alba Bric del Salto 2008, Sottimano Valtelina Superiore Virtù 2004, I Vinautori Barolo Brunate 2005, Marengo Veronese La Grola 2006, Allegrini Teroldego Rotaliano Diedri 2006, Dorigati Bolgheri Volpolo 2007, Podere Sapaio Chianti Classico San Marcellino 2004, Rocca di Montegrossi Montepulciano d’Abruzzo 2007, La Valentina Taurasi Vigna Cinque Querce 2004, Molettieri Primitivo Salento Old Vines 2006, Morella Etna Rosso Il Musmeci 2007, Tenuta di Fessina Pour ne pas se perdre dans la multitude de la production italienne, nous avons choisi de ne présenter que des vins rouges. Un petit tour d’horizon non exhaustif ! Les vins sont présentés les uns après les autres, sauf deux séries de deux. D’abord celle réunissant Virtù et Brunate. Un parallèle intéressant entre deux Nebbiolo, l’un du nord, de la montagne, sur des sols maigres et drainants (Virtù) et l’autre, sur des... Suite